La tarte au chocolat .

La tarte au chocolat. Date stellaire 55056.34

Il était 21h36 du soir, Jim et Spock avaient fini leur tour de garde. Ils avaient partagé ensemble le repas du soir et jouaient actuellement une partie d'échecs tridimensionnels dans la cabine de Jim. Ce dernier mangeait une part de tarte au chocolat sous le regard désapprobateur de Spock.
- Capitaine. Puis-je me permettre de vous faire une remarque ?
- Allez-y Spock.
- Le repas que nous venons de manger correspondait à la bonne valeur de votre besoin en apport énergétiques journalière. Il me semble que cette part de tarte dépasse le nombre de calories utiles au bon fonctionnement de votre corps. De plus le docteur McCoy vous a conseillé de suivre un régime et je crois qu'il est ..
- Taisez-vous Spock ! Cette part de tarte est la seule pâtisserie que je me permets de manger. Mon petit bonheur quotidien. Ne gâchez pas mon plaisir avec vos explications logiques.
- Bien Capitaine. A vous de jouer répondit Spock après avoir déplacé un pion sur l'échiquier.
Au moment où Jim allait déplacer son pion, le vaisseau entier fut pris d'une secousse, projetant une pièce appartenant à Kirk près de la porte de sa cabine. Ce dernier se leva aussitôt et alluma l'interphone :
- Ici Kirk. J'appelle la passerelle.
- Ici Sulu sur la passerelle. Que puis-je pour vous Capitaine ?
- Pouvez-vous me dire ce que signifie cette secousse ?
- Nous n'en savons rien Capitaine. Ici tout se passe normalement. Nos appareils n'ont rien détecté.
- Bien. Merci Sulu. Et Jim coupa la communication pour appeler la salle des machines.
- Ici Kirk. Que se passe-t-il bon Dieu, monsieur Scotty ?
- Ho rien Capitaine. Une de nos jeunes recrues qui a fait une mauvaise manipulation.
- Aucun dégât?
- Non, aucun. Rassurez-vous.
Et Jim coupa la conversation. Il se baissa pour ramasser son pion lorsqu'un bruit de déchirure se fit entendre. Spock se retourna pour voir ce quil se passait et une pendant une fraction de seconde les bouts de ses oreilles rougirent, enfin verdirent. Et pour cause, la combinaison de son ami venait de se déchirer du bas de son dos jusqu'à son entrejambe, révélant un magnifique boxeur bleu nuit parsemé d'étoiles fluorescentes. Jim se releva, face à Spock qui avait repris un visage impassible, une main essayant de cacher la catastrophe qui venait de se produire.
- Joli caleçon Jim fit Spock ses yeux noirs illuminés par une lueur de malice.
- Je ne suis pas contre le fait que vous faites de l'humour Spock. Mais maintenant il faut apprendre à savoir quel est le moment propice à ce genre de choses répondit Jim, très rouge.
- Oui Capitaine. Il s'avère cependant que vous devriez aller consulter le docteur McCoy afin que celui-ci- vous prescrive un régime. A moins que vous vouliez faire subir ce petit accident à toutes vos autres combinaisons ?
- Non Spock. Je vous remercie du conseil. Mais oublions cette mésaventure. Je vais changer de combinaison et nous pourrons continuer notre partie. Ah oui j'oubliais .
- Oui ?
- Pas un mot à quiconque de ce qui vient de se passer Spock. Sinon, je vous mets aux arrêts.
- Ce n'était pas mon intention Capitaine.
- Bien.
- Capitaine ? fit Spock, tandis que Jim s'en allait déjà se changer dans sa salle de bain.
- Oui ?
- Rentrez vos fesses cette fois-ci répondit Spock, les yeux toujours rieurs. On ne sait jamais.
- Très spirituel Spock. Votre soudaine envie à ironiser porte à croire que vous êtes malade. Vous devriez aussi allez-vous faire consulter par le docteur rigola Jim.

F I N

Cette ligne de programmation ne sert qu'a formaté proprement les lignes de textes lors d'un utilisation sous Mozilla Firefox. J'aimerais pouvoir m'en passer mais je ne sait pas comment, alors pour l'instant. Longue vie et prospèrité