.

Fraternitaire
.

Fraternitaire. Stardate: 2534.0

L'USS Enterprise est envoyé par la Fédération vers la planète Ekos pour enquêter sur la disparition du professeur John Gill, un historien chargé de surveiller discrètement le développement de la planète. Pour Kirk, cette mission a une importance particulière car John Gill était son professeur à l'Académie de Starfleet. Alors que le vaisseau arrive près de la planète, il est attaqué par une sonde automatique équipée d'une ogive thermonucléaire. Kirk détruit la sonde à une distance suffisante pour que son vaisseau ne subisse aucun dégâts mais il est inquiet : les Ekosiens ne devraient pas avoir les connaissances suffisantes pour construire une telle arme. Spock explique que, selon les données de la Fédération, les Ekosiens sont un peuple guerrier et anarchique mais primitif. Les habitants de la planète voisine, Zeon, sont eux aussi primitifs, mais ils sont pacifiques.

Kirk décide de se téléporter sur la planète avec Spock, mais vu la situation, les deux officiers se font implanter des transpondeurs sous-cutanés par le docteur McCoy. Kirk demande ensuite à Scotty de suivre en permanence le signal des transpondeurs et de les téléporter dans trois heures s'ils n'ont pas repris contact. Kirk et Spock se téléportent dans la capitale, mais ils sont à peine arrivés qu'un homme, Zeonien, se précipite vers eux et leur enjoint de se cacher. Kirk et Spock obéissent et l'homme continue sa fuite. Il est alors rejoint et arrêté par des militaires en uniforme qui portent un brassard avec une croix gammée. Kirk s'apprête à intervenir pour aider l'homme, mais Spock lui rappelle que la Prime Directive lui interdit d'interférer dans l'histoire d'un peuple.

Se déplaçant discrètement, Kirk et Spock arrivent sur une place où un écran géant retransmet les informations d'Ekos. Sur l'écran, ils découvrent qu'Ekos a adopté un régime militaire identique à celui des nazis, dans l'Allemagne des années 1930-1940. Apparemment, les Ekosiens ont également déclaré la guerre à la planète Zeon. Kirk est stupéfait qu'une planète ait pu développer un régime totalement identique à celui de la Terre. Sur l'écran, les deux officiers assistent à la remise d'une médaille d'honneur à Daras, une femme officier Nazie et ils entendent également que le but du régime est l'anéantissement des Zéoniens. Le reportage se termine par le salut du Führer … qui n'est autre que John Gill !

Kirk veut absolument savoir comment un honorable professeur a pu ainsi violer la Prime Directive et plonger les Ekosiens dans le pire régime que la Terre ait connu. Les deux officiers volent les uniformes et les plaques de deux officiers Nazis et ils tentent de s'infiltrer dans les quartiers généraux du gouvernement. Malheureusement, ils sont repérés et arrêtés avant d'avoir pu trouver John Gill. Les militaires leur confisquent leurs armes et leurs communicateurs et ils les torturent pour leur faire avouer la raison de leur venue ainsi que leurs identités. En prison, les deux hommes retrouvent Isak, le Zeonien qu'ils avaient rencontré auparavant. Ce dernier leur explique que l'émergence du mouvement et du gouvernement nazis remonte à quelques années, depuis l'arrivée de John Gill. Il ajoute que les Ekosiens ont rassemblé les hommes et le matériel nécessaires pour lancer l'invasion de Zeon dans les jours qui viennent.

Spock utilise son transpondeur sous-cutané et celui de Kirk pour créer un laser de fortune capable de découper la serrure de leur cellule. Une fois sortis, ils retrouvent leurs communicateurs, mais ceux-ci ont été démontés et sont en pièces. Spock récupère tout de même des pièces et, après avoir délivré Isak, ils s'enfuient. Isak les emmène avec lui pour rejoindre un mouvement de résistance dirigé par son frère, Abrom. Kirk explique à Abrom qu'il doit absolument réussir à parler à John Gill pour empêcher la guerre qui se prépare. Mais quelques minutes plus tard, la cellule de résistance est infiltrée par Daras, l'officier nazi que Kirk avait vu se faire récompenser dans les informations nationales. Daras tire sur Abrom et le tue, mais Spock et Kirk se jettent sur les assaillants et ils désarment Daras. La situation semble maîtrisée lorsque Abrom se relève et explique que Daras est une résistante infiltrée dans la hiérarchie nazie et que cette fausse attaque était destinée à vérifier que Kirk et Spock n'étaient pas des agents infiltrés. Isak et Daras expliquent alors que le véritable dirigeant de la nation est en fait Melakon, l'adjoint du Führer. John Gill ne voit plus personne et il n'est présent que par ses discours. Le soir même, il doit d'ailleurs intervenir depuis la Chancellerie. Daras accepte d'essayer d'infiltrer Kirk, Spock et Isak dans les locaux de la Chancellerie.

Habillés comme des hauts officiers de la Gestapo, Kirk, Spock et Isak entrent avec Daras à la chancellerie et Isak demander à tuer John Gill au plus vite. Mais Kirk refuse de tuer le professeur et il veut comprendre ce qu'il s'est passé. Ils trouvent Gill, entouré de gardes, qui se rend dans la salle de conférence. Spock remarque que le professeur semble soit malade, soit drogué. Pour en être sûr, il lui faut un avis d'expert. Utilisant un communicateur réparé par Spock, Kirk contacte l'Enterprise et il demande à ce que McCoy soit téléporté sur place en uniforme de médecin de la Gestapo. Surpris, McCoy arrive quelques minutes plus tard et Kirk lui demande d'observer attentivement John Gill pendant son discours et d'établir un diagnostic de l'état de santé du professeur. Regardant attentivement, McCoy conclut que Gill a été fortement drogué. Kirk, Spock et Isak parviennent à neutraliser les gardes et ils entrent dans la salle conférence. Ils remarquent alors que le discours a été pré-enregistré et que ce n'était pas Gill qui parlait. McCoy injecte un stimulant au professeur mais cela ne suffit pas à le ramener à la réalité. Spock tente alors une fusion mentale et cette fois, le professeur reprend conscience. Reconnaissant Kirk, il explique qu'il a voulu résoudre le problème de l'anarchie permanente d'Ekos en mettant en place le modèle d'ordre du régime nazi.

Au départ, cela avait fonctionné et cela avait apporté la prospérité aux Ekosiens. Malheureusement, Gill avait oublié la nature intrinsèquement belliqueuse des Ekosiens, qui ont fait basculer ce nouvel ordre vers les pires déviances du régime d'Hitler. Melakon a alors commencé à droguer Gill, prenant le pouvoir à sa place. Il a drogué le professeur afin de le conserver comme figure charismatique du régime. Ayant les mains libres, Melakon a ensuite poussé les Ekosiens vers la haine raciale des Zéoniens, déclarant la guerre à la planète voisine. Le discours enregistré va prendre fin et Kirk demande au professeur de réparer ce qu'il a fait. Il demande à McCoy d'injecter une nouvelle dose de stimulant à Gill afin de le garder conscient. Bien que réticent, McCoy obéit. Aussitôt le discours préenregistré terminé, Gill réapparaît sur les écrans, à la grande surprise de Melakon. Gill ordonne le rappel et le retrait des armées d'invasion et il annonce la fin de la guerre. Il explique également que Melakon l'a trahi et qu'il doit être arrêté. Comprenant qu'il a été trahi, Melakon tire à travers la vitre sur John Gill et il le tue. Il est alors abattu par Isak. Dans la salle de conférence, John Gill est mourant, mais avant de rendre son dernier soupir, il souffle à Kirk qu'il a eu tort de violer la Prime Directive mais qu'il espère que son nouveau discours réparera ses erreurs. Il espère qu'à partir de maintenant, les Ekosiens et les Zéoniens travailleront ensemble dans la paix.

Cette ligne de programmation ne sert qu'a formaté proprement les lignes de textes lors d'un utilisation sous Mozilla Firefox. J'aimerais pouvoir m'en passer mais je ne sait pas comment, alors pour l'instant. Longue vie et prospèrité