Bannière du site SAGA.
.
Nicole Mallé - Rosalie Guillaume

J'ai commencé par de brillantes (??) études de psychologie, pour m'apercevoir après la maîtrise de psycho-sociologie que je n'avais pas la moindre envie d'être psychologue! Erreur de cap, on change de navire. J'ai ensuite fait une licence d'égyptologie. Cela me plaisait beaucoup, mais là le hic, c'était: débouchés: néant.

N'étant pas de famille cossue, après avoir fait des petits boulots pour survivre pendant que j'étudiais tout ça, j'ai dû songer à gagner ma vie. Me voila donc embauchée comme prospectrice téléphonique dans une PME. Je n'avais pas la plus petite idée du boulot, à part qu'on m'a toujours dit que j'avais une jolie voix, et surtout convaincante. La PME en question m'a gardée, contente des résultats (je leur ai trouvé des clients) et m'a offert une formation de secrétariat. Au bout de quelques années, je suis devenue secrétaire de direction, la boîte ayant pris un peu d'ampleur. J'ai brièvement changé d'emploi, toujours comme secrétaire de direction, vers 40 ans.

Puis avec mon frère nous avons créé Arena. J'ai toujours été une lectrice avide de science-fiction et de fantasy, grande admiratrice de Star Trek et Star Wars. J'ai lu mes premiers "Fleuve Noir à la Fusée" vers l'âge de sept ans, dès que j'ai appris à lire. C'étaient ceux de mon père, qui les échangeait ensuite tous les dimanches sur le marché. Y'avait pas intérêt à traîner pour finir un bouquin! Voilà donc d'où me vient mon amour de la fantasy et de la SF. J'ai continué à lire, et, ayant fait certaines UV d'anglais dans mon cursus (j'avais toujours adoré l'anglais, où je récoltais d'excellentes notes) je me suis mise à lire en anglais, puis à traduire des petits trucs pour m'amuser et pour passer aux copains. Depuis la création d'Arena, je travaille dans la traduction, d'abord technique au début (intéressant, mais très différent de la trad littéraire) et maintenant, presque exclusivement dans la trad littéraire, que j'adore. Mais je ne suis pas venue à l'héroic fantasy par le jeu de rôles, mais par les romans, Tolkien (notre "père à tous") m'ayant évidemment beaucoup influencée.
Sinon, je suis une célibataire endurcie, pas d'enfants, mais j'ai neuf chats d'intérieur et quatorze chats "ex-errants" qui se sont fait adopter dans le jardin. J'ai fait stériliser tout ce petit monde (enfin, presque tous: il y en a deux ou trois que je n'ai jamais réussi à prendre dans ma trappe à belettes). Je les nourris et je les soigne.
Je partage toujours mes plaisirs littéraires avec mon père, âgé maintenant de 84 ans, toujours un lecteur aussi avide, et qui trouve que nous ne traduisons pas assez vite à son goût.
"Et la suite, où elle est la suite?"
"Mais enfin, celui-là vient juste de sortir! Laisse-nous le temps que la suite soit traduite et imprimée!"
Pour le faire patienter, je lui prête régulièrement quelques-uns de mes 2 ou 3000 bouquins, tous de la SF et de la Fantasy, avec quelques policiers ou romans plus classiques. A part moi, je n'ai jamais vu un lecteur aussi avide. Bon sang ne saurait mentir!

Sinon, je suis du genre "dinosaure" pour la télé. J'en ai une, mais je m'en sers seulement comme moniteur vidéo. Pour regarder, la plupart du temps, des séries de SF (comme c'est bizarre) ou des comiques comme Rowan Atkinson dans toutes ses manifestations, ou encore les 16 fois quatre heures du Mahabaratha, enregistré pour moi par une amie hollandaise (c'est l'histoire mythique des rois d'Hastinapur). D'accord, ça m'a pris deux ans, mais c'était drôlement intéressant!

.

En tant que traductrice.

.

Menu
M